De la série....oui mais de qualité

Une commande peut concerner une pièce unique mais aussi une série d’objets, de mascottes, de marionnettes identiques. Dans une réalisation de séries, l’artisan a moins de pouvoir créatif, mais comme le travail avec le plastazote ne nécessite pas de moule, il est possible de décomposer entièrement le processus de réalisation.

Cela suppose d’avoir calé très précisément un prototype et une gamme de montage. L’intérêt du travail en équipe est alors d’optimiser la production, étape par étape, sur la totalité des pièces, tout comme l’industrie, sans avoir pour autant besoin de grands espaces de fabrication.

Que ce soient les noeuds réalisés pour le BHV ( atelier 20 .12) , les marionnettes pour la Française des Jeux ou les mascottes pour GRDF (avec la Compagnie du Costume), les objets sont identiques mais avec une touche humaine. Et c’est là tout l’art de la reproduction manuelle, la petite pâte invisible qui fait la différence avec un découpage industriel. La dextérité dans les gestes et l’appréciation des volumes, le calcul des quantités et des délais de fabrication s’enrichissent avec la pratique.

C’est ainsi qu’avec ma confrère Christine Capdevielle, nous avons créé 11 mascottes So music pétantes de rouge, 9 casquettes pour Orangina, ou encore ces mascottes pour Omo.

La mascotte que j’ai réalisée pour Nestlé ( atelier Christine Capdevielle ) a nécessité de faire fonctionner le cerveau pour le maintien de la tête. Quoi de mieux qu’un casque de vélo en soutien et d’une grille pour voir... par la bouche ?? Tout est équilibre...


Featured Posts
Recent Posts