Please reload

Recent Posts

plast 'art?, pas noble mais pure!

May 1, 2013

1/2
Please reload

Featured Posts

Le « selfie » : une nouvelle fête païenne ?

June 5, 2016

L’art rupestre de nos ancêtres aurait cette particularité de... ne pas représenter nos ancêtres... ou si peu... Et quand l’homme se dessinait, c’était plutôt... la femme qu’il traduisait dans ses contours les plus confidentiels et sexuels (fessiers, vulves, seins).

 

Pourquoi 90% d’animaux peints et gravés sur les parois des grottes ? On suppose que la démarche était spirituelle : réussir une chasse qui remplirait les ventres de toute la communauté en invoquant les forces suprêmes, le dessin de l’animal servant de médiateur...

 

En se symbolisant lui-même à minima, l’Homo Sapiens avait peut-être cette sagesse d’admettre qu’il n’était qu’un élément modeste de l’univers. Puis, les trois religions du Livre interdirent toute représentation de Dieu. Si les traditions animistes, chamaniques et païennes comptent pléthore de totems, masques et costumes grotesques, ce pourrait être alors parce qu’elles ouvrent à l’Homme un champ des possibles, en trois dimensions : lui, Dieu et ni l’un ni l’autre (les forces occultes)...

 

Quand l’éthymologie de « représenter » correspond à « rendre présent », les figures des fêtes païennes, surtout outrées, permettraient également de prendre une distance avec les éléments. Par exemple, le Père Fouettard « punit » les « mauvais » enfants quand Saint Nicolas récompense les « bons »... La fête des morts au Mexique gommerait la tristesse au travers de masques monstrueux. Quant au panthéon vaudou, il aurait été la réponse du berger (esclave) à la bergère (négrière), avec pour point commun la terreur.

 

 

 

Or, là où seules les vedettes, les gens connus, les personnes publiques étaient autrefois valorisés par un peintre, un sculpteur, un photographe, la possibilité de sa propre mise en scène s’est aujourd’hui démocratisée.  Alors, quand l’être humain moderne se prend dans le filet du selfie - ou l’art de se photographier soi-même - où se situe-il ? Est-il devenu son propre Dieu ?

 

Et la mascotte, dans tout ça ?? Est-elle cette tête remarquable dans ce carnaval bondé ? Un nouveau dieu vaudou ? L’héritière moderne de ces hominidés pariétaux ? La mascotte sert peut-être de medium pour une identification distanciée avec une marque commerciale - mais... avec ou sans pouvoir subliminal ?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/monde/20160520.OBS0908/grand-format-portugal-les-possedes-du-douro.html

 

 

 

 

Please reload

Follow Us
Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square